SLIB améliore de 30% ses activités boursières en externalisant son stockage dans des baies Flash

"Notre activité est de proposer aux acteurs des métiers du titre des solutions logicielles en matière de gestion des ordres, compensation, règlement-livraison ...
Pour des raisons de pics d’activités et d’ouverture sur le monde ouvert, nous avons décidé de mettre en place des baies de stockage Flash IBM compatibles Power et Open Source, sur les recommandations d’ACMI. Nous avons gagné sur tous les plans."


Philippe Cognet,
Directeur Général, SLIB

Imprimer
Metier_broker_dealer

Enjeu

Faire face aux pics d’activités et de volumétrie du lundi matin lors du passage des ordres boursiers des clients et trouver une solution de stockage fonctionnant aussi bien dans le monde IBM qu’Open Source.

Périmètre

  • Post-trade, gestion des risques et du vote, nouvelles technologies (Blockchain)
  • 1000 à 1200 utilisateurs

Solutions

Mise en place d’une baie de stockage externe V9000 d’IBM capable de mutualiser les solutions logicielles développées par SLIB pour les univers Power et Open Source.

Délai de mise en oeuvre

  • 6 semaines pour les baies de stockages
  • Délai de migration tous les environnements de production, incluant les contraintes des clients : 10 semaines

Bénéfices

  • Un gain de productivité de 30%
  • Une solution « scale-up » capable d’évoluer au fil du temps
  • Un maintien des applications logicielles existantes
  • Une réduction d’énergie de 80% grâce à la technologie Flash

Problématique

Depuis près de 25 ans, SLIB accompagne l’évolution des métiers du titre en France et à l’international, en éditant des solutions logicielles innovantes permettant aux prestataires de service d’investissement de fluidifier leurs traitements, tout en maîtrisant les risques inhérents à leurs activités.

Aujourd’hui, plus de 100 institutions financières en Europe utilisent les solutions expertes de SLIB en matière de gestion des ordres, compensation, règlement-livraison, tenue de compte-conservation, contrôle du risque et vote aux assemblées générales. Avec plus d’une centaine de collaborateurs, SLIB est à la fois éditeur de logiciels et fournisseur d’applications hébergées (SaaS).
Depuis 2 ans, cette société a progressivement développé une partie de ses solutions en dehors du monde Power d’IBM pour celui de l’Open Source. Elle doit également faire face à une progression des ordres financiers, avec l’effet Flush du lundi matin, qui passent par ses systèmes gérés via des Power 7 et du stockage interne. Aussi, pour éviter les goulots d’étranglement et répondre à l’augmentation de ses activités au fil du temps, SLIB se devait de modifier son infrastructure de stockage pour une solution plus réactive.

Challenges

Le monde boursier est l’un des plus consommateurs en termes d’informatique et de capacités de traitement des données. C’est également le cas chez SLIB qui a basé toute son architecture sur le monde AS400 puis Power d’IBM avec du stockage interne.

Aujourd’hui, cette société est dotée de plusieurs Power 7 700 avec chacun 11 processeurs, et elle est l’une des rares à avoir mis en place ce type de machines en cluster pour exploiter toutes les possibilités de ce type d’installation.
Par exemple, toutes les synchronisations des tâches sont automatisées et donc sécurisées par cette architecture. "Mais au vue de l’importance des ordres financiers qui passent dans nos systèmes, nous cherchions des solutions les plus performantes possibles et les plus redondées pour des questions de sécurité et de traçabilité" souligne Philippe Cognet, Directeur Général de SLIB.
Il faut également préciser que pour cette entreprise particulièrement expérimentée dans le domaine boursier, si le Power est performant dans la gestion de l’effet Flush, l’Open Source l’est encore plus. Raison pour laquelle, un grand nombre d’applications Java sur AS400 de SLIB vont progressivement être portées vers le monde « Linux sous Power ». Ce dernier est tout à fait approprié en raison de ses capacités de traitement et économiquement intéressant sur des Power 8.

Solution

SLIB décide donc de lancer un appel d’offres en 2017, pour une solution de stockage externe et universelle, que remporte ACMI. Les raisons de ce choix sont multiples.

Le premier est que le matériel recommandé, une baie de stockage Flash V9000 d’IBM, offre une scalabilité hors du commun. Et pour des effets de redondance, SLIB en acquiert 2 qui disposent chacune de 57 To de capacités mais qui sont capables de monter jusqu’à plusieurs centaines de To par unité. "Cela nous a particulièrement séduit du fait que nous traitons de plus en plus de données et que nous avons besoin de plus en plus d’espace mémoire" assure Philippe Cognet.
La seconde raison concerne la parfaite connaissance et les compétences technologiques d’ACMI du monde Power d’IBM, notamment les contraintes et les compatibilités.
Enfin, le dernier point qui fera « pencher la balance » pour ACMI est que SLIB se prépare à acquérir des Power 8 et 9 au cours des prochains mois. Aussi, les baies Flash V9000 étant IOP (IBM Open Platform), c’est-à-dire compatibles Open Source, le branchement de nouveaux Power sur les baies de stockage Flash sera transparent, sans migration des données, ni interruption de l’activité.
De plus, cette société a également gagné dans d’autres domaines. En termes de temps de traitement batch, ses gains sont de plus de 50%. Pour les économies d’énergie, la baie en utilise 80% en moins par rapport à disques durs. Et pour l’empreinte carbone, la réduction atteint 75% "Les connaissance d’ACMI sur notre environnement, celui d’IBM, leur niveau de conseils et leur accompagnement nous ont permis de profiter pleinement de notre nouvelle infrastructure de stockage" conclut Philippe Cognet, "et de nous préparer à l’arrivée des nouveaux Power pour encore de plus de performances"
Télécharger le témoignage